CALVAIRE DE LA PLACE DU MARCHE AUX PORCS


 

Nature de la croix : C'est une croix de mission

 

Lieu : Dans le bourg de Nozay,entre la place du Marché aux Porcs et les Terrasses de la Chesnaie, le long de la route de Nort sur Erdre.

 

Propriétaire : Famille Bardoul de Marsac

 

Descriptif

L'analyse de la croix a été faite sur place en décembre 2016

 

Type :  croix latine, posée sur un ensemble de placîtres et petites marches .

Hauteur totale (croix+piédestal+ petites marches+ placître) : environs 12 mètres

Surface du monument et des placîtres : 180 m 2

hauteur de la croix : environs 6 mètres

Nature des matériaux : Granit pour la croix, schiste pour l'enclos et petites marches.

 

Croisillon :Forme des bras : Croix écotée à section cylindrique

 

Hauteur : 2 m

 

Christ :oui    Titulus : oui      Inri:oui   Périzonium:oui    Suppédaneum: oui

-taille :1,70 m 

-posture du Christ : c'est un Christ résigné

-description : De facture réaliste, en taille réelle, ce Christ possède une couronne d'épines et un périzonium plissé retenu par une ceinture d'épines. Ses pieds reposent sur un suppédanéum et sa tête est surmonté par un titulus fortement détaché de la croix et dont le monogramme inri se lit en creux.

 

-Fût : Le fut est une colonne crucifère reliée à la croix par un chapiteau de style corinthien.

-forme : C'est un fut écoté à section cylindrique

-hauteur : 3 m 

-ornements : Phylactère avec inscription

-description : le fut est une colonne crucifère écotée entièrement entourée d'un phylactère en saillie. 

 

Socle : description : Entre le fût cylindrique et le piédestal , le socle, en légère saillie , est octogonal .

-hauteur : 1 m

 

piédestal :

-hauteur :1 m 50 

-description :le piédestal se résume à un soubassement en forme de pyramide tronquée à 8 faces d'environ 1m, séparé par un couronnement légèrement en saillie du fût.

 

Emmarchement : L'emmarchement est très imposant, disposé en trois escaliers séparé par des placîtres herbeux. Le 1er emmarchement de 3 degrés est en granit. Le premier placître plat et horizontal (qui entoure totalement la croix) est profond de 0,50 m environ puis viennent deux escaliers de 7 degrés (en schiste) parallèles,séparés par une plate-bande herbeuse fortement inclinée( dénivelé de 1m50 environ). Au bas des marches, un 2 ème placître herbeux (10 m de large pour 3 m de profondeur) annonce un troisième emmarchement (en schiste) de 2 degrés.

-hauteur :2 m

 

Placître ou dallage : Le monument  est séparé de la place du Marché aux Porcs, par un 3ème placître herbeux (10 m x 7 m) légèrement en pente. Accolé, à l'Est, une petite prairie ,de 50 m 2, est plantée d'un pommier.

 

Enclos : description :L'enclos est une construction imposante de 2 mètres de haut entourant le monument sur trois côtés pour une longueur totale de 26 mètres.(maçonnerie de schiste, de chaux et de sable).

 

Etat :( au 23 septembre 2016) Bon état

 

Historique

 

Date de création : Vers 1888 

C'est une croix érigée par la famille Leroux  pour commémorer la mission* de 1888. La famille Leroux est à l'origine de la construction du bâtiment dit « La Chesnaie » dans l'enceinte actuelle de l'Hôpital de Nozay. Celle-ci fut la maison principale de cette famille, toute proche du calvaire.

 

* Mission : C'est un rassemblement de paroissiens qui pouvait durer plus d'une semaine, marqué par des confessions massives, de nombreux offices célébrés par des prédicateurs souvent étrangers à la région. Ces rassemblement avaient pour but de raviver la foi religieuse

 

Témoignages 

 

Témoignage d'Alexandre Rocher, vers 1924 :

Le calvaire se détache majestueusement sur le fond que lui forment les grands sapins . C'est un beau granit, digne de Nozay. Sur une base hexagonale, le pied comme un tronc d'arbre s'élance et porte à son sommet le Christ rédempteur, une banderole s'enroule tout autour ; deux escaliers latéraux que précède une grille,donnent au calvaire un aspect monumental mais il est regrettable qu'entre ces deux escaliers aucun massif de fleurs ne vienne masquer le blocage sur lequel il est bâti.

 

Extrait du bulletin paroissial hebdomadaire de Nozay en date du 19 août 1934 (AD44)

« on ne peut l'apercevoir de loin, car les arbres de la place le masquent aux regards. Et l'on dirait facilement que c'est dommage si l'on ne savait pas, par expérience, qu'au soir de la mi-août, les assistants sont biens contents de s'abriter à l'ombre. On ne voit plus à ses pieds la belle « planche » à l'effigie de la Sainte Vierge.Disparue aussi les fleurs qui garnissaient le terre-plein. Le calvaire a retrouvé sa majesté un peu austère. Sur le fond grandiose que lui forment les sapins hauts et touffus, le calvaire se dresse en beau granit de Nozay.Sur une base hexagonale, le pied s'élance comme un magnifique tronc d'arbres. Il porte à son sommet, le christ Rédempteur. Une banderole s'enroule tout autour .Deux escaliers latéraux que précède une grille donnent à ce calvaire un aspect monumental.

 

Témoignage de Jeannine Bruhay , en avril 2017 :

Jeannine Bruhay est une Nozéenne de la « ville » née dans le bourg, vers 1935.  Après une carrière à la Poste de Nozay, elle habite toujours dans le bourg.

Son témoignage évoque les processions religieuses liées à la « grande croix » de la place du marché aux porcs et cela pendant sa jeunesse, pendant la guerre  1939/1944 et l'après-guerre/

«  Je me rappelle bien de la procession de la Pentecôte, pendant ma jeunesse.Elle avait lieu, entre la mi-mai et la mi-juin , le dimanche de la Pentecôte et était liée à la cérémonie de la communion solennelle des jeunes nozéens.

Elle partait de l'église, traversait la rue Létourneau, s'arrêtait à la grande croix de la place du marché et se rendait dans le parc de la propriété Leroux (route de Nort), pour s'arrêter devant la « grotte » de Lourdes, dans le fond du parc puis le cortège retournait, place du marché, empruntait la route d' Abbaretz et la rue Hillereau et rentrait dans l'église pour la messe de communion. Tout le long, nous chantions ou récitions des cantiques. Les arrêts, à la grande croix et à la Vierge de Lourdes étaient des moments de prières. Le prêtre officiant, se tenait, tout le long de la procession, sous un dais tenu par quatre personnes et le parfum de l'encens de l'ostentatoire accompagnait le cortège .

Quand à la procession de la Fête-Dieu, elle empruntait un circuit proche mais elle s'arrêtait devant des reposoirs, au champs de foire, à la place St Jean, à la place de la Beurrerie et au pied de la grande croix de la place du Marché et retournait, directement à l'église, par la route d'Abbaretz et la rue Hillereau. Je ne me souvient pas qu'il y eut des reposoirs dans cette partie du circuit..Tout le long de celui-ci, le sol était recouvert de sciure de bois colorée et de pétales de fleurs. Les rues étaient décorées par des grands poteaux de bois portant des bouquets de fleurs. De poteau en poteau,couraient des guirlandes de fragonettes et de fleurs de papier. Toute la population était mobilisée, y compris les enfants. Je me rappelle d' « d'éplucher des branches de sapins pour en garder les aiguilles que nous mettions sur le sol .Tout comme la procession de la Pentecôte, celle de la Fête-Dieu comportait des  chants religieux, des cantiques et des  prières devant les reposoirs et la grande croix. Là-aussi, le curé se déplaçait sous un dais  et le parfum de l'encens accompagnait le cortège ».

 

Les sources :

Jeannine Bruhay pour le témoignage sur les fêtes-dieu et autres fêtes religieuses.

Anna Mathelier pour les circuits des processions de Rogations

Ouvrage d' Alexandre-Henri Rocher sur les croix de Nozay, 1923/1924

Bulletin paroissial de Nozay du 19 08 1934 (AD44)

 

Analyse de la croix par l'Asphan en décembre 2016




 

ACCUEIL -  VIDÉOS/PODCASTS - PRESSE - SITES PARTENAIRES - CONTACT

Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…