Croix de Gâtine à la Houizière


Autre nom : Croix de Rose Marsac, croix de Gâtine, croix de la Houizière. Dans ses fiches sur les croix de Nozay, en 1923, Henri Rocher la nomme croix de Gâtine.

 

Nature de la croix : C'est une croix de mémoire.

 

Lieu : La Houizière – 44170- NOZAY

 

Localisation : Ouvrage de Alexandre-Henri Rocher  (dessin , page 76, mais pas de texte)

BPN 1936 N°2 dans fiche des Croix rédigée par Henri Rocher)

Dans bulletin d'information de l'association Saint Patern d'Avril 1994, page 10 , texte + photo)

Inventaire par l'asphan vers 1985 (document manuscrit)

 


Propriétaire: ( en 2017): Gilles Provost – Mérel – 44170 NOZAY . A la fin de 2017, les terres en arrière de la croix vont changer de propriétaire. A actualiser, le moment venu.

 

 

Anciens propriétaires : M. et Mme Dupuis- La Houizière-41170 NOZAY


Descriptif


L'analyse de la croix, sur place, reste à faire !

 

Type de croix : Croix de fonte, sur piédestal en pierre bleue

 

Hauteur : Environ trois mètres, soit un piédestal de 1 mètre de haut , un fût de 1m40 et un croisillon de 60 cm.

Matériaux utilisés : pierre bleue pour le piédestal et le fût, fonte pour le croisillon et le Christ.

 

Croisillon : Le croisillon mesure 60 cm pour la partie verticale et 40 cm pour la partie horizontale.

 


 

Christ sculpté : à observer !

 

Fût : Le fût de schiste fait 1m40 de haut.Il est directement enchassé dans la table, sans socle.

 

 

Piédestal :

table : oui

soubassement : Celui-ci se compose de trois parties ….

La partie haute porte une plaque portant : Souvenir des enfants J.Marsac

La partie centrale comprend 2 plaques nommant les enfants décédés : Emile Marsac ( décéé le 20 fév 1900), L.Marsac (décédée à l'âge de 13 ans en 1899). A compléter !

Niche : trois niches accolées, dans la partie basse.

 

Emmarchement : Oui

 

Enclos : Oui

 

Etat : Par une emprise végétale très forte, la croix est très difficile d'accès . Certains éléments semblent très fragilisés.


Historique


Cette croix a été réalisée vers 1900 par un ouvrier-carrier, monsieur Marsac , en mémoire de la mort (de disenterie) de plusieurs de ses enfants (morts dans la même journée, ou dans la même année?). Ce carrier étant pauvre, c'est la famille Guitton qui autorisa la construction de ce petit monument sur son terrain, en bordure de route. Les trois niches, dans la partie basse du piédestal correspondent aux enfants honorés. Par la suite, Rose Marsac, leur sœur, assurera l'entretien et le fleurissement très régulier de cette croix jusqu'à sa mort vers 1965 ( à vérifier). Puis madame Saupin, la fille de monsieur et madame Guitton, fera de même jusqu'en ?. Vers 1985, elle le faisait encore ! Elle avait 80 ans

 

Date de création : Vers 1900. Gilbert Massard (voir témoignages) indique 1899 comme l'année de la création.

 

Croix des Rogations : oui sur le circuit de la Ville-Ville.


Témoignages


Article de Gilbert Massard sur l'expo « Témoins sacrés du Pays de Châteaubriant » d'avril 1995 :

«La croix de la Houissière  à Nozay: Les trois niches. A la Houissière, ce socle en « pierre verte » du pays pourrait paraître facile à expliquer avec les trois niches représentant la trinité. Il en est rien. En 1899, l'auteur du calvaire avait ainsi rendu hommage à trois enfants d'une même famille décédés de la disenterie qui frappait la région. Le symbole est surtout humain »

 

Entretien avec madame Saupin,née Guitton , par l'Asphan, vers 1985 (?):

Madame Saupin, lors de cet entretien, a 80 ans. Elle indique que monsieur Marsac et sa famille étaient très pauvres au moment du décès de ses enfants et que ce sont ses parents, à elle, qui autorisèrent (ou cédérent) le terrain pour pouvoir ériger la croix. Madame Saupin continuera à entretenir et à fleurir cette croix bien après le décès de Rose Marsac.

«  Cette croix a été construite en mémoire de plusieurs enfants morts dans la même journée, frère et sœurs de Rose Marsac »

 

Les informations récoltées lors de l'analyse des bénévoles de l'asphan, vers 1985 :

Sur le piédestal, dans la partie haute, une plaque indique : Souvenire des anfants J.Marsac (??vraiment cet orthographe ?). Dans la partie médiane du piedestal, au dessus des trois niches, il y a trois plaques. Celles des extrémités portent le nom de deux enfants décédés, L.Marsac décédée le 11 août 1899 à l'âge de 13 ans et Emile Marsac, décédé le 20 février 1900 . La plaque du milieu indique : Cette plaque a été placée par Gacoué (???) Urvoy et sa femme. Une prière p.les A(mes) du Purg(atoire).

 

Témoignage de Jeannine Bruhay, en avril 2017:

«  Rose Marsac fut employée de madame Saupin, la propriétaire du champ en arrière de la croix. Elle aurait voulu, mais cela ne s'est pas fait, que Gisèle Mary, commerçante à Nozay, devint, à sa mort, propriétaire de la croix ».

 

Témoignage de Jean Guillet, en avril 2017 :

Jean Guillet est né et a toujours vécu, jusqu'en 2017, à Mérel, lieu-dit proche de cette croix.

« Cette croix a été effectuée par la famille Marsac qui habitait, tout proche, la maison Tourillon à Gâtine.Cette croix a été érigée pour arrêter un fléau qui frappait les enfants de cette famille (décès). Le terrain appartenait à la famille Urvoy puis a ses descendants, Guitton/Urvoy, Saupin/Guitton. Elle appartient, en 2017, à Gilles Provost de Mérel. Rose Marsac, l'une des enfants de la famille qui a érigé cette croix, fleurissait régulièrement le monument avec des fleurs en plastique. Pendant longtemps, cette croix fut flanquée de deux houx qui furent coupés pour permettre le passage des fils téléphoniques. »

 

Témoignage de Jean Provost (père du propriétaire), le 11 octobre 2017. Mr Provost habite le village proche de Mérel, depuis 94 ans.

« Mon fils, Gilles, est propriétaire de cette croix depuis 15 ans. Avant, elle appartenait à la famille Guitton.Il y a quelques années seulement, la croix de fonte fut démontée et repeinte par ma belle-fille et fut remonter après. »

 

Témoignages de Mme Mary, Jeannine Bruay ,  de Gilles Provost (Propriétaire): En attente...


Photos/dessins/plans


Dessin de Rocher, page 76 ( comme légende, sous la croix, Rocher marque croix de Gâtine en 1923)

photo de Gilbert Massard dans le bulletin de Saint Patern de avril 1995.

 

Les sources :

Anna Mathelier pour les circuits des rogations/2016

Le bulletin de l'association Saint Patern d'Avril 1995./voir Fond Renée Lizé sur les croix

Ouvrage d'Henri-Alexandre Rocher, sur les croix de Nozay 1923/1924 (copie à l'asphan)

 

Inventaire des croix par l'Asphan, vers 1985 (document manuscrit/ Voir Fond Renée Lizé sur les croix)


Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?