Le Noël du vieux palis


Ce jour là, 24 décembre 1999, sur la lande de Coisbrac au pays de Nozay, dans le vent froid de l’hiver qui s'installe, un vieux, très vieux palis, pieds couverts de lierre et barbe de lichen gris, bougonnait dans sa tête de pierre, des mots de jalousie contre son voisin dressé là-bas sur son promontoire schisteux.

 

      « mais qu’a-t-il donc lui de plus que moi ? pour que tous: randonneurs, connaisseurs ou simples curieux, viennent le voir, même le revoir, et l’admirer de tous les côtés , et....pas un regard pour moi »

 

  Lui c’est le ''menhir de Coisbrac'' « ce menhir m’énerve, je le déteste!… bon c’est  vrai qu’il est beaucoup plus gros que moi…et en quartz…, il est là paraît-il, depuis le néolithique...mais ce n’est pas une raison ! moi aussi je suis là depuis très longtemps, plus d’un siècle ! ..... il fallait me voir dans ma jeunesse, droit et solidaire avec mes frères de schiste, entourant et protégeant cette terre, mais....peu à peu tous ont disparus et aujourd’hui, je suis seul, et bien triste, ...« que j’aimerais revivre cette époque où l’on me trouvait utile et beau ».

 

   C’est à cet instant que lui vint l’idée de demander ce service au Père Noël ," Père Noël, jusqu'à maintenant je ne t’ai jamais rien demandé, alors, comme cadeau, très beau cadeau, pourrais tu cette nuit, me rendre jeune et beau, afin que je puisse à nouveau plaire, dans ce nouveau millénaire qui approche, et rester là encore très longtemps au pays de la pierre bleue qui m’a vu naître".

 

   Sa demande était si forte, si poignante, que: via les ondes telluriques rejoignant les ondes cosmiques, le Père Noël entendit son appel.

 

   « palis... j’ai bien reçu ton message, et je veux bien exaucer ton vœu, mais vois-tu en ce moment je suis trop occupé à distribuer mes cadeaux, alors je vais t’envoyer un de mes fidèles amis qui habite en Bretagne comme toi, et qui se fera un plaisir de me rendre et te rendre service. »

 

   « mais comment pourra-t-il te trouver puisque tu n’as ni maison ni cheminée??? » ..après quelques secondes de réflexion, le palis répondit «ce sera facile pour lui de me trouver puisque je suis tout près du 'menhir de Coisbrac' qui lui, est indiqué sur les cartes d’état major, comme point géodésique, ainsi que sur les dépliants touristiques »...(comme quoi, on peut même avoir besoin de celui que l'on déteste)

 

   Donc cette nuit là, un gentil lutin vint trouver notre vieux palis ;.... alors, dans la lumière blafarde de la lune jouant à cache-cache avec les nuages, se déroula cette étrange scène: l’espiègle envoyé du Père Noël, par ses mystérieux pouvoirs, redressa le palis, lui déliera les pieds, le dé moussa, et de ses caresses , le polissa.

 

   Ah ! qu’il était heureux le vieux palis d’avoir retrouvé une seconde jeunesse .

   Et c'est aussi depuis ce Noël mémorable, que:  le palis…poli… parle….

 

   Si un jour, vous promenant seul (e) sur la lande de Coisbrac, vous entendez «bonjour monsieur »... « bonne journée madame »... alors, croyez en vos oreilles et répondez simplement « à vous de même palis » il en sera ravi .

 

                                                                                                            Daniel Nouvel

 

 


Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?