Les pins laricio de Corse de l'hôpital

 

Numéro d'ordre sur la carte : 08

 

 

C'est en 1923 que la municipalité de Nozay fait construire, en bordure de la route de Nantes, un hospice appelé « hôpital Bizeul ». Par la suite, l'hôpital va s'agrandir vers le sud jusqu'à la route de Nort par l'acquisition des jardins « Saint Nicolas », puis, en 1960, de la vaste propriété dite le « château Leroux » avec son grand jardin et son vaste parc. C'est l'influente famille Leroux qui fit ériger ce domaine pendant la deuxième moitié du 19e siècle. Elle fit planter dans le parc et devant la maison, de nombreux arbres venus des quatre coins du monde. Vers 1962, le bâtiment central devient la maison de retraite dite le « château ». En 1997, la construction d'un autre bâtiment d'hébergement aliène la prairie du parc. Pendant cette période, les séquoias, en bordure de la route de Nort, sont abattus. Vers 2010, la création d'un autre bâtiment dit le « Cèdre » va faire disparaître quelques conifères. Mais désormais ouvert au public, le parc garde de très beaux arbres dont cet ensemble de pins de Corse ou pins Laricio.

Description : Cinq pins laricio cohabitent avec d'autres conifères et forment un ensemble conséquent. Les arbres atteignent 25 mètres de haut. Le plus gros mesure 4 mètres de circonférence à sa base. Si quatre d'entre eux sont droits et de forme conique, un pin possède deux branches-maitresses, dès la base. Ces deux branches sont courbes.

 

Où les trouver ? Dans le parc de l'hôpital de Nozay, route de Nort sur Erdre

Visible du domaine public ? Le parc, est, dans la journée, ouvert au public.

 

 

Fiche botanique

 

Le nom scientifique du pin Laricio de Corse est pinus nigra variété Corsicana. On désigne également cet arbre sous les vocables : pin noir, pin torche, pin corse. Ce pin, sous-espèce du pin laricio, est originaire du bassin occidental méditerranéen. Il a largement été implanté en France où il constitue la 3ème espèce de reboisement après les pins Douglass et maritimes. C'est l'arbre emblématique de la végétation corse.

 

Dans son milieu naturel, il peut atteindre 40 voire 50 mètres de haut et vivre 1000 ans (à partir de 500 ans, il décline). Dans notre région, des individus de plus de 30 mètres sont rares et cultivés, ne dépassent pas 200 ans d'âge. C’est un conifère persistant avec, en règle générale, un tronc unique, élancé et droit qui supporte un houppier d'abord conique puis tabulaire en vieillissant. Le feuillage est peu dense. Les feuilles, posées par paire, sont vert cendré, souples, frisées et non-piquantes. Les fruits sont des cônes longs de 4 à 8 cm. L'écorce de couleur gris-argenté forme de grandes plaques creusées de sillons noirs.



Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?