Platane commun du parc de la Touche

© Photographies: Asphan / Alain Bourdeau


Numéro d'ordre sur la carte 23

  

Domaine d'ancienneté, la Touche apparaît au 15 ème siècle. En 1437, il appartient à Robert Sorin, (maître d'hôtel du duc de Bretagne, Jean V le Sage) et à Dame Jeanne du Moulins, sa femme.En 1611, le domaine est érigé en châtellenie par le roi Louis XIII au profit de Claude de Cornulier. En 1821, le comte François de Monti de Rezé, descendant de Pierre de Cornulier, achète cette vaste propriété. Il fait abattre le vieux château fortement dégradé et fait construire l'actuel bâtiment de style Restauration.

Vers 1855, Euphrasie de Monti, fille du précédent, et son mari, Constant de Maquillé font appel à Paul de Lavenne, comte de Choulot et architecte paysagiste de renom ( il a crée 300 parcs à travers toute l'Europe).Celui-ci   dessine, ici, un vaste parc planté d'essences  indigènes et d'arbres d'ornement, intégrant une vaste prairie. Le platane , reconnu comme arbre remarquable par André Guéry en 2015, date de cette époque..

 

En bordure de la partie arborée du parc, proche du bâtiment d'habitation, ce platane, en pleine lumière, possède un port imposant et harmonieux ( avoir les dimensions de l'arbre).

En 2017, cette propriété appartient à Yannick du Bois de Maquillé, descendant des Cornuliers.

 


 

 Où le trouver ? Dans le parc du domaine de la Touche

Visible du domaine public ? non

 

Propriétaire (en 2017) : Monsieur et madame  Yannick de Maquillé


Fiche botanique

 

…..Pour ces pompons aussi, ô de très vieille race, que tu

      prépares à bout de branches pour le rapt du vent …..

Poême «  le platane » de Francis Ponge, en 1942

 

Le platane commun est un hybride du platane d'Orient et du platane d'Occident, crée en 1650 en Espagne d'où son nom scientifique : platanus hispanica 

(d'autres sources indiquent comme création de cet hybride, le jardin de Chealsea à Londres en 1670). Platanus vient du grec platus : large en rapport à ses grandes feuilles larges Son autre nom « main coupée » fait allusion à sa feuille découpée en cinq lobes qui évoque à une main ouverte..C'est un arbre à feuilles caduques pouvant atteindre 55 mètres de haut et vivre au-de-là de cinq siècles. Le plus vieux platane connu aurait atteint l'âge de 2 000 ans.

Le platane possède un houppier large et un tronc droit et épais. Les jeunes pousses sont recouvertes de poils marrons. Ses fruits sont des petits akènes entourés d'un duvet qui favorise la dissémination par le vent. Ces akènes sont regroupés en une boule hérissée :le glomérule sphérique. La caractéristique principale de cet arbre est son écorce. Celle-ci se fissure en écailles dégageant des zônes jaunâtres donnant à cette écorce un aspect de peau de serpent.


 C'était un arbre sacré pour de nombreuses civilisations méditerranéennes et antiquement lié à la déesse-mère.

Compagnon des routes de France, le platane est depuis plusieurs années décimé par un champignon provoquant la maladie du chancre coloré. Un insecte ravageur, le tigre du platane (corythucha ciliata) participe également à la raréfaction de cet arbre.


Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?