Le séquoia à feuilles d'if de Grand-Jouan

 

Numéro d'ordre sur la carte : 17

 

En 1830, Charles Heanjens et Jules Rieffel ouvrent, dans le domaine de Grand-Jouan à Nozay, la première école d'agriculture de France. Mais ce n'est que quelques années plus tard que l'école intègre les bâtiments actuels, construits entre temps. Jules Rieffel fut le premier directeur de l'école et cela pendant 50 ans. Il habita, avec sa femme, un logement de fonction, situé dans la partie Est du bâtiment central. En arrière, le couple fera aménager un parc à l'Anglaise emprunt cependant de toute la rigueur de Rieffel. Ce parc se prolonge, à l'Ouest, par une allée boisée qui mène à la route de Châteaubriant. C'est là que l'on trouve ce séquoia à feuilles d'if. Quand a t'il été planté ? Selon André Guéry, en même temps que le séquoia géant se trouvant dans la partie Est du parc, soit vers 1865 et cela par un tout jeune professeur d'agriculture et de sylviculture, Marie-Joseph Saint Gall. Celui-ci resta professeur à Grand-Jouan pendant 35 ans ! A son départ, pour la nouvelle école de Rennes, il s'inquiéta du devenir de ses protégés ! Crainte inutile car en 2017, l'arbre, qui a maintenant, environ 150 ans, est toujours là ! Il accueille désormais, les clients du gîte tenu par Monique et Pierre Marzelière, propriétaires actuels de cette ancienne école nationale d'agriculture.

Description : C'est un arbre un peu singulier. Un chêne poussant trop près l'a complétement dépouillé de branches sur toute sa face nord. C'est d'autant plus surprenant l'hiver quand le chêne est sans feuille. Il dépasse les 35 mètres de haut pour une circonférence du tronc de près de huit mètres à la base (6 mètres à un mètre du sol). Au sud, il a gardé ses branches basses qui courent sur le sol. Il possède de nombreux rejets dont certains atteignent les 10 mètres de haut.

 

 

Où le trouver ? Dans le parc de Grand-Jouan, ancienne école devenue gîte.

Visible du domaine public ? non

 

Fiche botanique

 

Le séquoia à feuilles d'if est originaire des montagnes côtières de l'Ouest de l'Amérique du Nord. Il fut introduit en Europe en 1840. Il doit son nom à Séquoyah,chef indien Cherokee qui créa un alphabet pour la langue cherokee. On le désigne également séquoia toujours vert ou redwood en Amérique. Son nom scientifique est séquoia sempervirensIl fut introduit en Europe en 1840. C'est un arbre aux dimensions hors normes ! Hypérion est l'arbre, vivant, le plus haut du monde, 115 mètres. Il serait âgé de 3000 ans. En France, les plus hauts dépassent déjà les 50 mètres de haut, ils n’ont cependant pas 170 ans d’âge Il faut dire que cet arbre a une croissance rapide dans sa jeunesse, environ un mètre de pousse par an. C'est un conifère à feuillage persistant. De forme conique imparfaite, il a sa cime arrondie. Au fur et à mesure de sa croissance, il perd ses branches basses, sur parfois la moitié de sa hauteur. Le tronc est une colonne, très droite, au contraire du séquoia géant dont le tronc, à la base, s'élargit en vieillissant. Son écorce, d'un brun-rougeâtre, est spongieuse et très épaisse ce qui lui donne une très grande résistance aux incendies de forêt. Les feuilles sont des aiguilles proches de celles de l'if, d'où son nom. Les fruits sont des cônes très petits. Contrairement au bois du séquoia géant, le bois de sempervirens a une haute valeur commerciale. Pour les indiens, c'était un arbre sacré qui servait à fabriquer totems et canoés.

 




Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?