Le séquoia géant de Grand Jouan

 

N° ordre sur la carte : 16

 

 

L'école nationale de Grand-Jouan a été créé en 1830 par Charles Haenjens et Jules Rieffel. Celui-ci en sera directeur jusqu'en 1881 ! Il habitera pendant toute cette période le logement directorial situé dans l'aile-ouest du bâtiment central. Entre ce bâtiment et les annexes agricoles situées plus au sud, Rieffel va créer un parc arboré, proche d'un parc à l'Anglaise. Il y plantera où y fera planter des arbres venus d’autres horizons. En 1865, Marie-Joseph Saint-Gall, jeune professeur d'agriculture et de sylviculture, planta ce séquoia né d'une graine semée en 1863. Saint Gall put le voir prospérer car il restera plus de 30 ans dans l'école avant d'intégrer, en 1895, la nouvelle école nationale d'agriculture de Rennes. Grand-Jouan devient alors une simple école d'application agricole dirigée jusqu’en 1918, par Mr Montoux, ancien collègue de Saint-Gall. En novembre 1918, à la fin de la Guerre, l'école est fermée et Grand-Jouan devient une exploitation agricole appartenant aux descendants du beau-frère de jules Rieffel, le ministre Adolphe Billaud. En 1946, la comtesse Bertier de Sauvigny, l'arrière-petite-nièce de Jules Rieffel vend à son fermier, François Marzelière, le domaine de Grand-Jouan avec les bâtiments, le parc et les terres agricoles attenantes.

En 2017, ce sont les deux enfants de François Marzelière, Pierre Marzelière et Marcelle Moquet qui possèdent le domaine et l'entretiennent. En 2015, pour les 150 ans de la plantation du séquoia, Éric Saint-Gal, arrière-petit-fils du professeur Marie -Joseph Saint Gal planta à son tour, un petit séquoia dans une autre partie du parc. Etaient présents Guy Moquet, propriétaire du lieu, André Guéry, vice- président de la Société nantaise du dahlia et des plantes (l’organisateur de cette manifestation) et des membres de l'association du patrimoine et d'histoire de Nozay, l'Asphan.

 

Description : Ce séquoia mesure 30,50 mètres de haut pour une circonférence de 6,40 mètres à un mètre du sol. Il a gardé son port pyramidal. Ses premières branches vives poussent à 10 mètres du sol. Il n'a pas de branches mortes et son houppier reste très aéré. Sa cime est toujours vive.

 

Où le trouver ? Dans le domaine de Grand-Jouan (ancienne école nationale d'agriculture de Grand-Jouan), sur la route départementale 171, en direction de Châteaubriant.

Visible du domaine public ? Non

 

 

 

Fiche botanique

 

Le séquoia géant est originaire des montagnes côtières de Californie, la Sierra Névada.Il fut introduit en Europe en 1853. Il porte son nom de Séquoyah, chef indien chérokée qui créa un alphabet pour sa langue. On le désigne également arbre-phénix ou wawona chez les Amérindiens. Plusieurs pays l'appelle arbre-mammouth. Le nom scientifique est séquoiadendron giganteum. Le séquoia géant est un conifère persistant. Dans son univers d'origine, il atteint 90 mètres de haut. C'est l'arbre le plus volumineux du monde, il peut peser plus de 2000 tonnes, faire 30 mètres de circonférence, et vivre au-delà de 3500 ans. Son fût, très puissant, s'élance tout droit mais sa base, contrairement à celle du séquoia à feuilles d'if, s'élargit au cours du temps. Son écorce, de couleur rouge-brun, est très épaisse, ce qui lui permet de résister aux incendies de forêt d'où l'un de ses noms : arbre-phoénix. Sa forme, parfaitement conique pendant sa jeunesse, s'élargit à partir de 100 ans. Les branches du bas sont pendantes et si l’arbre n'est pas isolé, elles sèchent et tombent. Les feuilles sont des aiguilles pointues en forme d'alène de couleur vert grisâtre. Les graines sont contenues dans de petits cônes ligneux dont seule une forte chaleur ou un incendie les font éclater. Le séquoia est présent sur terre, (y compris en Europe) depuis des millions d'années. Il y a dix mille ans, il disparut de notre continent avant son retour depuis 1853. Son bois au contraire de celui de sempervirens, est de médiocre valeur commerciale.

 

 

Témoignages

 

André Guéry, vice-président de la Société Nantaise du dahlia et des plantes, dans le cadre de la valorisation des arbres remarquables de la Loire-Atlantique, explique qu’en 2015 le séquoia géant de Grand-Jouan qui a été mis à l'honneur :

« Monsieur Joseph Saint Gal, professeur d'agriculture et de sylviculture, planta, en 1865, un wellingtonia gigantéa (séquoia géant) âgé de trois ans donc semé en 1862. Les premiers séquoias auraient été introduits en 1833 en France, (selon monsieur Saint Gal ?) Ce dernier conclut : « maintenant que notre école nationale d'agriculture vient d'être transférée à Rennes, que va devenir ce beau wellingtonia, Il est entre les mains de monsieur Montoux, ancien Grandjouannais et directeur de l'école pratique d'agriculture, nouvellement crée à Grand-Jouan, peut-être pourra t'on le conserver et lui permettre ainsi d'atteindre, avec le temps, de plus forte dimensions »

« En 2015 (150 ans plus tard), le séquoia géant est toujours là et en parfaite santé. Il fait actuellement 30,50mètres de hauteur pour une circonférence de 6,40 mètres à un mètre du sol.

 

Le 19 septembre 2015, monsieur Éric Saint-Gal (l'arrière-petit-fils de Joseph Saint Gal) planta un jeune séquoia géant de 1 mètre de hauteur, en présence de Guy Moquet, le propriétaire, de monsieur Yvan Teffo, de l'Asphan, et de monsieur André Guéry, vice-président de la société nantaise du dahlia et des plantes, et plusieurs autres personnes ».




Nota bene : Le site de l'ASPHAN est constamment en évolution, si vous êtes en possession de photos (ou de textes) pouvant nous intéresser, nous vous serions reconnaissant de nous en faire part, afin que nous puissions les scanner et les incorporer au site, avec les légendes ou textes  qui pourraient les documenter, nous vous en remercions d'avance, ainsi que de votre compréhension…


…Et des bénévoles, nous en avons besoin, nous cherchons du "sang neuf".

Que vous soyez "actif" ou "retraité" pour compléter l'Équipe, vous serez les bienvenus…

Vous trouverez une bonne ambiance, amicale et conviviale, n'hésitez pas à nous contacter…

À bientôt ?